Jour 3

Ajout à la liste :

– Aller au restaurant

 

Plaisirs piochés

– Écouter de la musique que j’aime

– Écrire

– Courir au parc

– Voir une personne que j’apprécie

– Me faire belle

– Caresser ma lapine

– Aller au restaurant

 

Remarque

J’ai regardé une vidéo très émouvante (un chien tombant dans les pommes en retrouvant sa maîtresse qu’il n’avait pas vue depuis 2 ans) sans éclater en sanglots. Contrôlerais-je mieux mes émotions ?

Jour 2

Plaisirs piochés

– Écouter de la musique que j’aime (Mayra Andrade)

– Manger du chocolat

– Regarder une bonne série (The Leftovers)

– Caresser ma lapine

– Chanter (Ilha de Santiago de Mayra Andrade, pas facile facile le cap-verdien)

– Me faire un masque

– Ecrire (l’article Jour 1 de ce blog)

 

Ce qui a différé d’un jour normal

En écoutant encore cette musique, je me serais sûrement dit « tu n’as pas de goûts musicaux variés », ce qui aurait gâché mon plaisir. Ou au lieu d’écouter de la musique, j’aurais machinalement allumé la radio et écouté des émissions qui ne me plaisent qu’à moitié.

J’aurais culpabilisé à manger du chocolat, puisque je n’aurais pas vu ça comme un plaisir mais comme une compulsion.

Je n’aurais pas chanté.

J’aurais peut-être repoussé le masque à un autre jour.

J’aurais pensé à écrire, mais je n’aurais pas écrit (comme d’habitude).

 

Jour 1

Plaisirs piochés

– Écouter de la musique que j’aime (Mayra Andrade, Wham)

– Manger du chocolat (ça, je l’ai fait sans réfléchir)

– Courir au parc

– Regarder un bon film (Barton Fink)

– Caresser ma lapine (ça, je le fais tous les jours)

– Lire un livre que j’apprécie (Secrets de psys – Ce qu’il faut savoir pour aller bien, sous la direction de Christophe André)

 

Pensées bloquantes

J’écoute toujours la même chose. J’écoute en boucle un album par an. Parfois, c’est même un CD alors que c’est totalement has been. Je n’ai pas de goûts musicaux assez variés pour quelqu’un de mon âge. Les gens de mon âge ont des goûts très pointus et écoutent du rock.

Courir ne me fait que du bien mais je n’ai pas la motivation nécessaire pour le faire régulièrement.

Cette liste de plaisirs est limitée et je vais m’en lasser.

 

Reformulation

J’écoute la musique qui me fait plaisir. Je n’ai pas besoin d’avoir les mêmes goûts musicaux que mon entourage.

Courir ne me fait que du bien et sa présence sur cette liste m’aide à m’en rendre compte. J’espère que cette résolution des « 4 plaisirs pas jour » et la tenue de ce blog m’aideront à garder le cap.

Cette liste de plaisirs contient des activités que j’ai toujours appréciées et elle n’est pas non plus immuable. Je songe déjà à l’affiner et à l’étoffer.

 

Bilan

Ce premier jour fut étrangement zen et simple, les activités s’enchaînant avec moins de stress que d’habitude.

Un jour « normal », j’aurais fait la plupart des choses citées, mais je ne les aurais pas vues comme des plaisirs, mais comme des obligations, des nécessités, des pulsions compensatoires ou des automatismes.

Ce jour-ci n’était pas un jour comme les autres car j’avais moins de travail. J’ai également fait une activité qui m’a fait beaucoup plaisir, à savoir regarder les vidéos de Oh Oh de Nora Hamzawi, mais je ne vois pas trop comment la lister. « Regarder une vidéo comique ? »

Ce programme m’aide à remettre la musique au centre de mon quotidien, qui est l’une des choses que je n’ai jamais retrouvées depuis ma dépression.

 

La liste

Je dois établir une liste de 25 à 30 plaisirs, dans laquelle je devrai en piocher au moins 4 chaque jour. Voici ma tentative.

 

– Écouter de la musique que j’aime

– Écrire

– Danser

– Manger du chocolat

– Manger du fromage

– Manger un fruit

– Courir au parc

– Voir une personne que j’apprécie

– Regarder un bon film

– Regarder une bonne série

– Chanter

– Faire du yoga

– Améliorer mon intérieur

– Nager

– Aller au hammam ou au sauna

– Me faire un masque

– Me faire belle

– Visiter une expo ou un musée

– Aller au cinéma

– Voir un spectacle

– Voir un concert

– Caresser ma lapine

– Passer du temps avec mon homme

– Lire un livre que j’apprécie

 

Cette technique des « 4 plaisirs par jour un minimum » vient du livre éponyme d’Evelyne Bissone Jeufroy que je viens de parcourir, qui m’a convaincue et dont j’ai décidé de suivre les préceptes.

Je vois ce blog comme un journal de bord du changement que cette règle radicale et pleine de bon sens va amorcer dans ma vie.

C’est avec une énorme boule au ventre que j’écris ceci. Je ne sais pas si j’ai plus peur de ne pas me tenir à ces 4 plaisirs par jour ou bien que ceux-ci n’aient pas l’effet escompté. Je compte sur ce blog pour conjurer au moins ma première crainte.