Jour 198

Bilan du jour 197

J’ai beaucoup de travail, mais je n’avance pas comme je veux (= je commence à travailler trop tard, je m’interromps beaucoup, je vais sur internet trop souvent), donc des plaisirs passent à la trappe, comme marcher, faire du yoga et méditer, ce qui a le don de m’énerver (parce que je ne les fais pas donc mon niveau de stress est plus élevé, et parce que je suis énervée contre moi-même de ne pas les faire : c’est la fameuse double peine !).

Bon, dorénavant, 1/ je vais essayer de me fixer des objectifs réalistes, professionnellement ou personnellement 2/ je vais arrêter de m’énerver toute seule et de me juger trop sévèrement car ça ne change rien, ou si ça change quelque chose, c’est sûrement pas en mieux 3/ je vais essayer de prévoir une plage horaire dans ma liste de plaisirs pour être sûre de faire mes activités.

La conférence de Jon Kabat-Zinn était passionnante. Il a prêché une convertie, et j’ai hâte de passer au niveau au-dessus et de suivre un des programmes de 8 semaines proposés par l’Association pour de Développement de la Mindfulness. Seule, j’ai du mal à avoir la discipline et les supports audio ou vidéo que j’utilise ne sont pas très satisfaisants (j’ai l’impression qu’ils me déconcentrent, ou j’ai l’impression de mal faire). Bref, j’ai besoin d’un bon guidage IRL. Pour plus d’infos là-dessus, voir ma réponse au commentaire d’Hélène au jour 197.

Ce que j’ai préféré dans la conférence, c’est quand Jon Kabat-Zinn a parlé de la posture du « cadavre » en yoga utilisée pour le « body scanning » en MBSR. Il dit qu’une personne qui n’a pas pratiqué la méditation a la tête remplie de « récits sur elle-même » lorsqu’elle ne fait rien (prouvé par IRM) tandis qu’une personne ayant suivi le programme MBSR est concentrée sur ce qui est autour d’elle, ou bien en elle comme le souffle, mais pas sur ces « personal narratives ». Et il explique que l’on parle beaucoup de méditation mais qu’on la pratique peu parce qu’elle est très difficile. Et pourquoi elle est très difficile ? Parce qu’on ne veut pas mourir (d’où la posture du cadavre), on ne veut pas lâcher ces récits du moi, on ne veut pas tuer la personne que nous croyons être.

Plaisirs prévus

– Écouter de la musique que j’aime (sous la douche)

– Écrire (ceci)

– Voir une personne que j’apprécie (P ce soir)

– Regarder un bon film

ou

– Regarder une bonne série

– Caresser ma lapine

– Passer du temps avec mon homme

– Lire un livre que j’apprécie

– Lire le journal

– Méditer (ce soir)

– Aller à la médiathèque (entre 15h et 18h)

Publicités

Une réflexion sur “Jour 198

  1. Merci beaucoup, M pour tous tes éléments de réponse. Je suis en train de lire « prendre soin de l’enfant intérieur » de Thich Nhat Hanh. C’est très intéressant et attirant même si je n’aime pas trop le côté religieux. Pour ce qui est de la méditation, cela me parait utile mais si compliqué à pratiquer sur le long terme… En tout cas, je suis avec beaucoup d’intérêt tes progrès. Hélène

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s