Jour 234

Bilan du jour 233

Je ne suis pas censée divulguer ce qui se passe pendant les séances MBCT, donc je m’en tiendrai à ça : « Y en a certains, c’est pas ma clique ».

J’ai demandé à l’instructrice si mes maux de tête étaient normaux, elle m’a dit qu’elle n’avait jamais entendu parler de ce genre de manifestations, mais que la méditation pouvait faire apparaître des choses bizarres. Elle m’a dit de consulter si besoin (je vais voir l’ophtalmo fin juillet) et de continuer à méditer. J’ai dit en rigolant que j’accueillerai mes maux de tête dans des pauses méditatives (le thème de la séance était accueillir les émotions négatives), mais je ne rigolais pas tant que ça. Je ne m’inquiète pas trop, car j’ai beaucoup moins de désagréments physiques qu’au début du programme. We’ll see

J’ai eu une proposition de boulot, je devrai être prise tout l’été. C’est bien payé mais ce n’est pas un client trop prestigieux, donc je n’ai pas trop la pression. Dès que j’ai su que j’aurais ce boulot hier en fin d’après-midi, j’ai commencé à stresser, à ressentir une certaine inquiétude : « est-ce que j’aurai le temps ? Ne me retrouverai-je pas débordée ? » Je n’étais plus à ce que je faisais. J’étais avec une amie mais je pensais au travail, j’étais inquiète mais j’essayais de ne pas y penser, d’éviter mon émotion, j’imagine. Puis je m’en suis rendu compte, et je suis revenue à l’instant présent, à ce que j’avais à faire : dire au revoir à mon amie, aller chez l’orthophoniste, dont le cabinet est un véritable havre de paix. Plus tard, lors de la méditation guidée, l’instructrice nous a demandé de penser à un événement négatif passé ou à venir, donc j’ai visualisé mon nouveau travail, j’ai senti mon cœur qui battait plus fort, puis ça s’est atténué. Aujourd’hui, je suis plutôt confiante. J’ai mis en place beaucoup de choses (méditation, course à pied, yoga, pleine conscience, rapport différent au temps), et grâce à ce blog, je sais que je serai capable de m’y tenir, parce que c’est vital. Je n’ai aucune envie de subir ou de passer à côté de ma vie. Et puis, je me dis que si ça ne va vraiment pas, je peux encore prendre quelques semaines de repos et relancer mes clients plus tard, ils ne m’auront pas oubliée, car ça peut être une peur constante quand on est freelance, le fait d’être oublié, voire rejeté.

Mon orthophoniste, qui est un peu ostéo et peut-être marabout commence la séance par des palpations du cou et de l’arrière de la tête, et elle m’a trouvée très détendue. J’ai dit « c’est normal, je ne travaille pas et je fais de la méditation », mais ce qui est bizarre, c’est que je n’ai pas l’impression d’être détendue. Je me sens, comme d’habitude, sur mes gardes, vigilante. Mon cerveau est tout le temps en marche, mes sens en éveil (peut-être un peu trop, d’où les maux de tête), j’ai encore des douleurs par ci par là (tête, dos), je ne suis pas d’excellente humeur, mais c’est par comparaison que je sens que quelque chose a changé, que toute cette anxiété est moins forte. En comparant aux autres, bien sûr, j’en ai déjà parlé ici, mais aussi à moi-même il y a quelques semaines. Je me suis rappelée hier que la première fois que j’étais allée à la méditation, je n’arrêtais pas de réfléchir au meilleur itinéraire en métro ou train pour rentrer chez moi, celui le plus safe, celui avec moins de marche à pied et surtout, celui qui me ferait « gagner » du temps. Il était normal d’y penser, mais pas que ça devienne une idée obsédante, ni de vouloir à tout prix chercher l’itinéraire parfait, car il n’existe pas. J’ai ouvert les yeux sur cette recherche de performance pour des détails de la vie quotidienne qui est absolument épuisante ! Bref, je me dis que je suis stressée de base et qu’il faut que je fasse vraiment attention à ne pas laisser monter l’anxiété. Parce que c’est aujourd’hui que je me sens moi-même, et pas il y a un mois.

La méditation, c’est bien gentil, mais pour ne pas courir après le temps, il faut aussi savoir adapter son quotidien et ne pas se surcharger. En ce moment, je dois méditer et faire mes exercices d’orthophonie tous les jours, je voudrais continuer à courir, peut-être tous les deux jours, avoir des week-ends pour sortir, faire des expos, marcher, et avoir le temps de faire parfois des choses inopinées en journée pendant la semaine, comme faire les courses, aller chez le médecin ou boire un café avec une copine. Et il y a aussi la tenue de ce blog, qui actuellement, me prend pratiquement toutes mes matinées. Or, vous l’aurez compris, je vais bientôt reprendre le travail, et ça va devenir compliqué. Donc peut-être que mes articles seront plus succincts à l’avenir, gain de temps et nécessité de déconnexion oblige. Je suis tentée de prendre foule de bonnes résolutions pour mieux m’organiser, mais je préfère voir comme ça s’organisera, ou pas, et faire des ajustements en cours de route.

Plaisirs prévus

– Écrire

– Manger des cerises

– Courir

– Voir une personne que j’apprécie (café avec ma collègue J, mes copines au yoga)

– Faire du yoga (cours ce soir)

– Caresser ma lapine

– Passer du temps avec mon homme

– Lire un livre que j’apprécie (lequel ?)

– Prendre un cours (yoga)

– Méditer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s