Jour 279

Bilan des jours 278 et 278 bis

Pratiquement à chaque fois que je lis un bouquin de psychologie ou de développement personnel, j’y vais pour trouver une chose et j’en ressors avec une autre. Prendre en main son destin de Maxim Verbist ne déroge pas à la règle et depuis que j’en ai terminé la lecture, je m’interroge sur des aspects de ma vie que j’avais un peu mis en sourdine. Je pensais y trouver un moyen de résoudre ma tendance à ne pas écrire ce que je voudrais écrire (de la fiction) (ça s’appelle de la procrastination, non que je ne connaisse pas la notion mais je n’avais pas pensé à l’appliquer à ce cas précis), et j’en ressors avec beaucoup de questions sur mon rapport aux gens et à ma tendance à m’isoler (que j’appelais « à me protéger, à avoir une forte notion du territoire »). Il y a eu la visite de ma copine S, et même si ça a été moins stressant pour moi qu’à une certaine époque (impossibilité de dormir, repassage en boucle des conversations dans ma tête, symphonie des « et si ? ») (ça, c’était à l’époque, là, j’ai juste pas très bien dormi), mes difficultés à être à la fois sympa et vraie ont quand même ressurgi, et je m’interroge aussi sur la présence même de ces difficultés qui ne semblent pas secouer la plupart des gens. Peut-être que je fais preuve de perfectionnisme dans mes relations, que je pourrais laisser une place au négatif et que ça ne signifierait pas que c’est la fin des haricots. Ça aussi, c’est une question qui me taraude en ce moment : cette épée de Damoclès que je mets sur la tête de toutes mes relations, non pas comme un ultimatum mais comme une menace née d’expériences passées d’amours et d’amitiés terminées, comme si les mêmes scénarios devaient se reproduire à chaque fois et que pour me protéger, c’était à moi de décider de l’issue fatale (pour ceux qui n’auraient pas compris, je parle de couper les ponts, et pas de tuer mes amis, hein).

Enfin, beaucoup de faire et pas beaucoup d’être dans tout ça. Peut-être que la lovingkindness méditation intitulée Heartscape de Jon Kabat-Zinn, que je n’ai pas encore pratiquée, pourra m’aider ?

Plaisirs prévus

– Écouter de la musique que j’aime

– Écrire (ceci)

– Manger du fromage

– Faire une balade au parc (ou ailleurs)

– Regarder une bonne série (Breakind Bad)

– Caresser ma lapine

– Passer du temps avec mon homme

– Lire un livre que j’apprécie (j’ai commencé Bien gérer son temps – Pour vivre mieux de Christine Mirabel-Sarron et Nayla Chidiac)

– Lire le journal

– Méditer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s