Jour 326

Bilan du jour 325

Je me rends compte que la rédaction de ces articles le matin peut « poser une intention », comme dirait ma prof de yoga, pour le reste de la journée, et ce malgré moi. Par exemple, quand j’écris « hier, j’ai pas assez bossé », il y a fort à parier que je ne bosserai pas beaucoup non plus le jour même. Capite? Donc la question est : comment faire un bilan de journée qui soit constructif pour le lendemain ? Sans jugement, avec bienveillance, j’imagine (ce qui est l’intention que j’ai posée au début de mon dernier cours de yoga).

Appliquons cette nouvelle règle maintenant… Euh… Ben… Voyons…

Peut-être que la bonne question à se poser, ce n’est pas « quel est le bilan de la journée » mais « quel est le bilan des plaisirs de la journée (et pas du reste) » ? (La meuf qui redécouvre l’objet de son blog)

Alors, hier, ça m’a bien fait plaisir de retrouver mon frère, les bénévoles et les enfants du soutien scolaire. T fait preuve d’un réel talent un anglais, le petit J qui est en CP a presque réussi à écrire un « i » qui ne dépasse pas sur la ligne du dessus et après le goûter, il a presque compris les règles du Qui est-ce ? et du pendu. Sur le chemin du retour avec S et G que l’on ramenait à leur hôtel social, je me suis dit que je commençais sérieusement à m’attacher à ces deux loustics et que ça me ferait vraiment chier qu’ils retournent vivre dans la rue. Je suis rentrée à pas d’heure fatiguée mais contente, et j’ai bien apprécié de partager le dîner avec mon homme et ma petite lapine.

Plaisirs prévus

– Écouter de la musique que j’aime

– Écrire (ceci) (j’ai franchi une étape aujourd’hui, non ?)

– Manger du fromage

– Regarder un bon film

ou

– Regarder une bonne série (pour une fois, je n’ai rien de prévu ce soir)

– Chanter (j’ai un concert bientôt, et la semaine prochaine, je rencontre mon « groupe »)

– Caresser ma lapine

– Passer du temps avec mon homme

– Lire un livre que j’apprécie (Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, que j’apprécie indeed)

– Cuisiner un plat que j’aime (mon homme a fait à manger toute la semaine, ça serait peut-être pas mal que je mette la main à la pâte) (je dis ça parce que je voulais faire une pizza)

Publicités

3 réflexions sur “Jour 326

  1. je ne suis donc pas le seul à croire que les premiers mots pensés/posés donnent l’impulsion, ou le cadre, de la journée. Bilanter le plaisir, oublier la boue, comme avec un tamis… ça vaut la peine d’essayer.
    au passage, merci pour ces billets, ces états des lieux quotidiens.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s