Jour 337

Je vous souhaite à tous une belle et heureuse année 2016. Quelle vous soit douce, joyeuse et pleine de projets enrichissants…

J’ai pas mal lu pendant ce mois de silence, notamment The Mindful Way Through Depression (La thérapie cognitive basée sur la pleine conscience pour la dépression) de Williams, Teasdale et Segal qui m’a permis de comprendre des points qui m’avaient échappé du programme MBCT, notamment l’aversion aux pensées, émotions et sensations négatives, et Wherever You Go, There You Are (Où tu vas, tu es) de Jon Kabat-Zinn qui m’a aidé à renforcer mon auto-bienveillance et m’a appris à ne pas faire la pub de la méditation, même si elle a changé ma vie. Ça m’a fait réfléchir sur la pertinence de ce que je faisais ici (sur ce blog), et puis, j’ai bien aimé disposer de plus de temps dans mes journées (je n’écris pas très vite, et je me relis beaucoup), mais je me suis promise de ne pas arrêter avant le jour 365, alors me voici.

Plaisirs prévus

– Écouter de la musique que j’aime (Duerme Negrito que je prépare pour mon cours de chant)

– Écrire (ceci)

– Manger du fromage

– Voir une personne que j’apprécie (mes profs de chant et de formation musicale, les autres élèves)

– Chanter (cours de chant)

– Me faire belle

– Caresser ma lapine

– Passer du temps avec mon homme

– Lire un livre que j’apprécie (en ce moment, je lis Flow de Mihály Csíkszentmihályi)

– Lire le journal

– Prendre un cours (technique vocale et formation musicale)

– Méditer

Publicités

6 réflexions sur “Jour 337

  1. Bonne année 2016 à toi aussi pleine de plaisirs et de sérénité! Pourquoi ne peux tu pas faire de pub sur la méditation? Je trouve pourtant ton expérience très riche et j’espère que tu continueras à nous la faire partager autant que possible en 2016.. :-)
    Hélène

    J'aime

    • Merci ! J’espère que tu continueras à alimenter ton blog également.
      Pour ce qui est de ne pas trop faire de pub, je cite Jon Kabat-Zinn :

      « Keeping It Simple

      If you do decide to start meditating, there’s no need to tell other people about it, or talk about why you are doing it or what it’s doing for you. In fact, there is no better way to waste your nascent energy and enthusiasm for practice and thwart your efforts so they will be unable to gather momentum. Best to meditate without advertising it.

      Every time you get a strong impulse to talk about meditation and how wonderful it is, or how hard it is, or what it’s doing for you these days, or what it’s not, or you want to convince someone else how wonderful it would be for them, just look at it as more thinking and go meditate some more. The impulse will pass and everybody will be better off—especially you. »

      Tu me diras, lui parle du sujet dans tous ses livres, mais peut-être faut-il atteindre un certain niveau de savoir et de pratique pour pouvoir diffuser les préceptes de la méditation ?
      Je ne dis pas que je n’en parlerai plus. Disons que je n’essaierai plus de convaincre les gens de manière hyper enthousiaste comme si j’avais quelque chose à leur vendre. Je pense que c’est ça qu’il veut dire.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s